Quotidien du PSE - Concours Inspecteur des finances publiques programmeur système d'exploitation - PSE

Répondre
Michel69
Messages : 4
Inscription : 02 juin 2019 15:57

Quotidien du PSE

Message par Michel69 »

Bonjour,

J'aimerais savoir a quoi ressemble une journée type d'un inspecteur pse (horaires, ambiance au travail, pression/stress etc) et si votre poste vous plait par rapport a votre precedent si vous en aviez un svp.

Merci d'avance :)

Stochastique
Modérateur
Messages : 206
Inscription : 19 avr. 2013 20:39

Re: Quotidien du PSE

Message par Stochastique »

Bonjour,
J'ai travaillé 1 an en exploitation système en tant que Contrôleur Programmeur. Le service était constitué majoritairement d'Inspecteurs PSE et de quelques Contrôleurs (PSE ou Programmeur). Inspecteur ou Contrôleur, le boulot était le même, pas de lien hiérarchique (l'unique chef du service était un Inspecteur Divisionnaire, comme souvent dans les services informatiques de la DGFiP). Nous étions une trentaine dans un open space.

Tu as deux types de services d'exploitation, l'exploitation applicative [EA] (faire en sorte de les appli de ton porteuille fonctionnent correctement, installer les mises à jour appli et bases de données etc) et l'exploitation système [ES] (faire en sorte que les serveurs fonctionnent correctement, installation des OS et bases de données, virtualisation...). En gros l'ES est très proche du matériel, ils sont root sur les serveurs. En EA ils bossent sur l'applicatif et ne sont pas root.

La majorité des PSE bossent en exploitation, certains peuvent bosser en INTEX (la pré-prodduction si tu préfères) et très peu en développement, analyse et conception normalement (c'est plutôt pour les Programmeur, Analystes et PSE-CRA), sauf peut-être sur certains postes très spécifiques.

Donc revenons à l'exploitation système. Comme pour la plupart des services d'exploitation, c'était une organisation en 2x7h.
L'équipe du matin : 7h00 - 14h00
L'équipe de l'après-midi : 13h00-20h00
C'était une alternance hebdomadaire. Donc une semaine l'équipe A est du matin, la semaine suivante elle est de l'après-midi.
A noter que dans certains services c'est une alternance quotidienne (lundi du matin, mardi après-midi-, mercredi matin...).

Les deux étaient donc là entre 13h00 et 14h00 pour le "point du midi", une réunion qui permet à l'équipe du matin d'informer l'équipe de l'après-midi des travaux en cours depuis le début de la journée.

Tu as aussi des astreintes, durant la nuit, les week ends et jours fériés. C'est à dire que tu rendres chez toi avec un PC portable et une connexion sécurisée sans fil pour pouvoir intervenir sur les serveurs si ils ont un soucis à ce moment là. Tu as une prime pour cela. L'équipe se réparti les astreintes sur l'année afin que chacun ait le même nombre d'astreintes.

Globalement la journée commençait à 7h00. On commençait par faire le "point du matin". C'est à dire que l'on vérifiait tous les indicateurs de notre serveur central de supervision, qui remontait toutes les nuits un certain nombre d'informations.

Ensuite, durant, la journée, on corrigeait les anomalies remontées par ce serveur (disque dur HS, carte RAID HS, équipement réseau HS...), ainsi que les bugs remontés par d'autres équipes (EA, développement, MOA...) via un logiciel spécifique et on installait / désinstallait / modifiait / sauvegardait / archivait les serveurs (physique ou virtuels), les systèmes etc en fonction des plannings des DEX (Dossier de Mise en Exploitation), fourni par la MOE/MOA.

Je ne peux pas entrer davantage des les détails, pour des raisons de sécurité. Tu le comprendras. :)

A noter qu'il n'y avait aucun serveur sur place. Toutes les interventions sont des interventions à distance via VPN. Tous les serveurs sont regroupés dans 2-3 sites sécurisés et secret (je n'ai d'ailleurs pas le droit de dire ou ils se trouvent et comment ils fonctionnent ! Donc pas de question sur cela ;) ).

En exploitation tu as deux mondes, ceux pour les anciennes applications COBOL sur gros systèmes et ceux pour les applications web récentes sur Linux. J'étais sur Linux. :)

Voilà la journée type d'un PSE en exploitation système (ES). :)

Je bosse depuis 2 ans en développement d'applications web mais il n'y a pas de PSE traditionnels, uniquement des PSE-CRA (une qualification que l'on passe uniquement en interne), des analystes, programmeurs et chefs de projet. Donc pas besoin de présenter ce type de service. :)
** Carrière DGFiP **
> Objectif : ENA 2022
> Objectif : PSE-CRA 2021
> 2020 : Inspecteur Analyste
> 2016 : Contrôleur Programmeur
> 2015 : Agent Administratif

Michel69
Messages : 4
Inscription : 02 juin 2019 15:57

Re: Quotidien du PSE

Message par Michel69 »

Ca confirme ce que je pensais au niveau du travail que doit effectuer un Inspecteur PSE par contre je pensais qu'au niveau des horaires ca serait quelque chose de plus classique du genre 9h-18h.
Je suis encore étudiant et je ne sais pas vraiment si faire de la "maintenance" est plus intéressant que du développement logiciel, n'en ayant jamais fait.

J'en profite de pouvoir vous demander (même si ce n'est peut être pas le bon sous forum :p ) les différences significatives entre un analyste et un contrôleur programmeur ? Et également pour vous quelle a été l’expérience la plus intéressante des 2 ?

Et merci d'avoir prit le temps de faire une réponse aussi détaillée ca m'aide énormement ! :)

Stochastique
Modérateur
Messages : 206
Inscription : 19 avr. 2013 20:39

Re: Quotidien du PSE

Message par Stochastique »

De rien, ça ma fait plaisir d'aider. :)

Pour commencer, ne pas confondre exploitation et maintenance. Et ne pas faire de distinction entre maintenance et développement.

La maintenance d'applications fait parti intégrante du développement d'applications. Quand on travaille dans un service de développement, on développe dans un premier temps l'application, puis on s'occupe de sa maintenance (correction de bugs, ajouts de nouvelles fonctionnalités, adaptation de fonctionnalités existantes, migration d'une ancienne technologie vers une technologie plus récente...). Certains services de développements feront à la fois le développement initial et la maintenance. Certains s'occuperont uniquement de la première phase ou uniquement de la seconde, en fonction des projets. Il arrive aussi qu'une des 2 phases soient sous-traitée à une SSII (appelées ESN maintenant il me semble) et parfois cela est ré-internalisé plus tard.

Programmeur est une qualification accessible aux Contrôleurs (cadre B). Contrairement à ce que pourrait faire penser son nom, tu n'es pas forcément affecté en développement d'applications. En fait, c'est la qualification d'informaticien polyvalente au niveau cadre B. Ils l'auraient appelé "Informaticien" ça aurait été pareil. Aussi, tu peux exercer la plupart des métiers informatiques de la DGFiP (sauf ceux réservés aux A, évidement). Donc exploitation applicative, exploitation système, INTEX, développement d'applications, assistance réseau...

Seule l'assistance utilisateur est réservée aux cadres C et B avec la qualification de PAU (Pupitreur Assistant Utilisateur). Donc en principe, un B Prog ne fait pas ce travail, même si cela peut arriver.

Les métiers traditionnellement A (analyste, conception, pilotage...) ne sont pas accessibles aux B Prog, sauf dans certains cas particuliers.

Analyste est une qualification accessible aux Inspecteurs. Les analystes occupent essentiellement des postes de pilotage et d'analyse (généralement dans les services centraux) et de développement (dans ce cas ils font le même travaille qu'un Contrôleur Programmeur ayant la même fonction, aucune différence). Ils peuvent également avoir des fonctions de chef de service ou d'adjoint dans des services d'assistance (assistance utilisateur appelés CID, assistance réseaux appelés SIL) ou dans des services d'exploitation. Dans ce cas les autres membres du service sont des cadres C (Agent) ou cadres B (Contrôleurs) avec des qualifications de PAU (Pupitreur Assistant Utilisateur), Programmeur ou PSE.

Autre distinction très importante, les Inspecteur Analystes peuvent aussi être affectés dans les brigades de vérification (BVCI = Brigade de Vérification de la Compatibilité Informatisée). Dans ce cas ce sont des postes administratifs de vérificateur.

Programmeur de Système d'Exploitation (PSE), est une qualification accessible aux Contrôleur et aux Inspecteurs. Les métiers sont plus techniques, plus "bas niveau" dans le cycle de vie d'une application. Donc plutôt des postes en exploitation, intégration et certaines postes très techniques dans les services de développement.

Il existe aussi les qualifications de PSE-Réseau (comme PSE mais orienté réseau) et PSE-CRA (Une sorte de "super-analyste", entre le programmeur l'analyste et le chef de projet). Les deux sont accessibles aux Contrôleurs et Inspecteurs, comme pour PSE. Par contre il n'y a pas de concours direct, il faut les passer en interne, après avoir obtenu une autre qualification informatique au préalable.

Après un Contrôleur Programmeur en exploitation fera le même boulot qu'une Inspecteur PSE en exploitation, de la même manière qu'un Programmeur en développement fera généralement le même boulot qu'un Inspecteur Analyste en développement. D'ailleurs, il est souvent difficile de distinguer Contrôleur et Inspecteur dans un service informatique. Seuls les métiers typiquement cadre A sont attribués uniquement aux Inspecteurs, pour les autres aucune différence.

Pour les horaires d'équipes et les astreintes, c'est spécifique aux services d'exploitation, car les applications ne peuvent être être laissées seules sans surveillance.

Cependant, pour les autres services informatique (analyse / conception, développement, assistance...) ce sont des horaires "normaux", généralement des horaires variables (arrivées entre 7h00-9h30, départ entre 16h00 et 19h00. Cela peut varier à +/- 30min selon les services.). Donc en tant que PSE tu es plus souvent en équipe, en tant qu'Analyste plus souvent aux horaires variables normaux et en tant que programmeur c'est plus mitigé.

Actuellement je suis Contrôleur Programmeur dans un service de développement depuis 2 ans. Je suis aux horaires variables.
Je serai Inspecteur Analyste en septembre. J'ai réussi le concours cette année. :)

Je te conseille vivement de passer non seulement Inspecteur Analyste / PSE (l'un ou l'autre ou les deux), mais aussi Contrôleur Programmeur. Ainsi, si tu n'as pas Inspecteur, tu auras déjà un pied dans l'informatique à la DGFiP ce qui augmentera tes chances de passer Inspecteur ensuite. :)
** Carrière DGFiP **
> Objectif : ENA 2022
> Objectif : PSE-CRA 2021
> 2020 : Inspecteur Analyste
> 2016 : Contrôleur Programmeur
> 2015 : Agent Administratif

xZioupaX
Messages : 40
Inscription : 08 mars 2013 11:11

Re: Quotidien du PSE

Message par xZioupaX »

Salut,

j'ai fait plusieurs services en tant que pse, ça dépend déjà de la région et du centre que tu vises, il y a des métiers très différents. J'ai été en exploit applicative mais je n'y suis pas resté très longtemps, le boulot consistait essentiellement à faire des copier coller des commandes et des résultats de celles ci pour la tierce maintenance applicative (qui pour le coup est externalisée et dirige / pilote le travail des exploitants), l'exploitant est en quelque sorte au bout de la chaîne, c'est un exécutant.

L'ambiance convenait aux autres membres mais pour ma part pas du tout, je ne m'y suis pas retrouvé, que ce soit côté métier, organisation ou relationnel (grosso modo, hiérarchie basée sur l'ancienneté avec de gros ego, le "nouveau" est un "nouveau" à lui de s'adapter ... grosso modo). Il y avait pas plus de pression que ça, vu que le job consiste à faire des copier coller. Par contre, avec du recul, je dirais qu'il faut avoir une bonne capacité d'adaptation et de tolérance côté relationnel, au niveau des horaires c'était du mi libre - mi équipe (en général dans toutes les exploits de type copernic, on a des équipes avec des plages de 7 h en rotation, il faut faire 13 - 20h et le jour d'après 7 - 14 h, là c'était de la prod mais non copernic, donc il fallait être présent sur certains plages mais à tour de rôle).

ça peut sans doute convenir à quelqu'un qui a des à côtés, vie de famille, une passion autre que le boulot ... ou qui a un intérêt marqué en ce concerne l'organisation, le management, possibilité de passer sous chef, ce qui peut être valorisant en cas de présentation du concours d'IP.

Pour ma part j'ai été bien content de changer en cours de route, j'ai ensuite bossé dans une équipe de dev, les horaires étaient variables, un plage obligatoire de 9 h 30 ou 9 h 45 à 11 h 45 puis de 14 h à 16 h, sinon on pouvait arriver au bureau au plus tôt à 7h et partir au plus tard à 19 h. Les missions étaient très très très intéressantes (j'appuie sur le très), de la conception, de la recherche avec des responsabilités et des problématiques qui s'apparentaient à des jeux de piste. Il y a des problèmes qui sont exposés et il fallait les résoudre, apporter des solutions. J'ai pas mal appris côté développement, découvert de nouvelles technos. La hiérarchie ainsi que les collègues étaient tops, le boulot est apprécié, c'était valorisant et intéressant. Après j'étais en mode projet, le développement peut être super prenant.

Journée type :

- faire le tour du bureau pour dire bonjour aux collègues
- plancher sur le code
- déjeuner
- plancher sur le code
- faire le tour du bureau pour dire au revoir aux collègues


Sinon j'ai aussi bossé en système, mais pas sur une plateforme de prod, je ne connais pas la vie dans un pts, la majorité du parc étant en recette ou en dev. Les horaires sont variables et le boulot y est également super intéressant, côté technique ça couvre la virtu, le réseau, le stockage, l'architecture et également le dev, vu qu'il faut maintenir ou développer des outils en interne. Il y a beaucoup de choses à voir et à apprendre, côté charge de travail, il y a un gros volume au départ, car il faut s'appesantir sur des problèmes ou des notions qui sont alors inconnues (enfin c'était mon cas). Après avoir pris le pli, ça va, mais ça occupe bien, les journées sont pleines, il y a toujours des nouvelles problématiques, moins souvent qu'au départ, mais il y en a toujours. Côté équipe - hiérarchie, ça également était super.

journée type :

- regarder la boîte au lettre du service, si il y a une demande, la prendre et la traiter
il y a différents types de demande, essentiellement :

* ça peut être une demande de création de nouvelles machines, d'une nouvelle plateforme pour un projet. Dans ce cas il s'agit de déployer des livrables fournis par des architectes / ingénieurs systèmes et d'arriver avec eux à une version stable qui correspond aux besoins des clients.

* de la résolution d'incidents ou de problèmes, le client nous contacte pour exposer un problème qu'il rencontre et il s'agit de lui apporter une solution, exemple : problème d'accès à un serveur (machine plantée ? si oui pourquoi ? réseau défaillant ? soucis de ressource ? ), lenteurs sur une machine ...

J'ai un peu fait le tour, si t'as d'autres questions, n'hésite pas.

Bonne soirée.

Stochastique
Modérateur
Messages : 206
Inscription : 19 avr. 2013 20:39

Re: Quotidien du PSE

Message par Stochastique »

xZioupaX a écrit :
26 juin 2020 22:32
grosso modo, hiérarchie basée sur l'ancienneté avec de gros ego, le "nouveau" est un "nouveau" à lui de s'adapter ... grosso modo
J'ai vécu grosso-merdo la même chose quand je bossais en exploitation système. Au point que j'ai demandé ma mutation la même année en demandant tous les ESI (Etablissement de Services Informatiques) de développement pur (sans service d'exploitation), dans toute la France (Toulouse, Caen, Besançon, Grenoble, Nice), hors Ile-de-France, et même en Nouvelle-Calédonie (Nouméa, il y avait un poste de Contrôleur Programmeur d'ouvert). :mrgreen:

C'est aussi ce qui m'a dissuadé de passer le concours Inspecteur PSE, non pas par manque d'intérêt ou difficulté trop importante mais afin d'éviter de retourner en exploitation, sachant que la plupart des PSE bossent dans ce type de service.

Après il y a aussi les horaires et les astreintes, c'est assez particulier. Cela ne convient pas à tout le monde.
xZioupaX a écrit :
26 juin 2020 22:32
Pour ma part j'ai été bien content de changer en cours de route, j'ai ensuite bossé dans une équipe de dev, les horaires étaient variables, un plage obligatoire de 9 h 30 ou 9 h 45 à 11 h 45 puis de 14 h à 16 h, sinon on pouvait arriver au bureau au plus tôt à 7h et partir au plus tard à 19 h. Les missions étaient très très très intéressantes (j'appuie sur le très), de la conception, de la recherche avec des responsabilités et des problématiques qui s'apparentaient à des jeux de piste. Il y a des problèmes qui sont exposés et il fallait les résoudre, apporter des solutions. J'ai pas mal appris côté développement, découvert de nouvelles technos. La hiérarchie ainsi que les collègues étaient tops, le boulot est apprécié, c'était valorisant et intéressant. Après j'étais en mode projet, le développement peut être super prenant.
Même sentiment également. Dans mon service de développement, c'est beaucoup plus sympathique que dans mon ancien service d'exploitation. Les nouveaux sont bien accueillis et bien formés. Ce ne sont pas des parias, comme j'ai pu le ressentir en exploitation (surtout les Contrôleurs, qui étaient encore plus mis à l'écart, sachant que 90% du service était constitué d'Inspecteurs PSE)

Dans mon service de développement, le métier est bien plus intéressant, très prenant avec pas mal de challenges. En plus j'ai eu la chance de commencer un projet du début jusqu'à sa livraison et la correction des quelques bugs finaux. Les Inspecteurs et les Contrôleurs s'entendent très bien (la plupart du temps on ne sait même pas qui est quoi d'ailleurs tellement c'est mélangé). L'ambiance est vraiment très positive. On se fait même des restau le midi ou parfois quelques bières le soir, entre collègues. Le jour et la nuit avec mon ancien service où je comptais les minutes pour rentrer chez moi.

C'est ce qui m'a motivé à passer le concours d'Inspecteur Analyste cette année et la qualification de PSE-CRA (j'ai eu l'écrit mais j'ai raté l'oral de peu en 2018. Je retente en janvier 2021. :) ), afin de rester en développement / analyse / conception.

Par contre attention, chaque service est différent. Je connaissais un autre Contrôleur Programmeur de ma promotion, également affecté dans un autre PTS, qui avait été très bien reçu, bien formé, avec apparemment une équipe très sympathique. Comme quoi, c'est surtout le facteur humain qui fait la différence. :)
xZioupaX a écrit :
26 juin 2020 22:32
Sinon j'ai aussi bossé en système, mais pas sur une plateforme de prod, je ne connais pas la vie dans un pts
PTS = Pôle Technique Système
Ne pas oublier de donner la signification des acronymes internes. :wink:

C'est bien dans de genre de service que j'ai bossé 1 an.
** Carrière DGFiP **
> Objectif : ENA 2022
> Objectif : PSE-CRA 2021
> 2020 : Inspecteur Analyste
> 2016 : Contrôleur Programmeur
> 2015 : Agent Administratif

xZioupaX
Messages : 40
Inscription : 08 mars 2013 11:11

Re: Quotidien du PSE

Message par xZioupaX »

Stochastique a écrit :
27 juin 2020 12:22
J'ai vécu grosso-merdo la même chose quand je bossais en exploitation système. Au point que j'ai demandé ma mutation la même année en demandant tous les ESI (Etablissement de Services Informatiques) de développement pur (sans service d'exploitation), dans toute la France (Toulouse, Caen, Besançon, Grenoble, Nice), hors Ile-de-France, et même en Nouvelle-Calédonie (Nouméa, il y avait un poste de Contrôleur Programmeur d'ouvert). :mrgreen:

C'est aussi ce qui m'a dissuadé de passer le concours Inspecteur PSE, non pas par manque d'intérêt ou difficulté trop importante mais afin d'éviter de retourner en exploitation, sachant que la plupart des PSE bossent dans ce type de service.

Après il y a aussi les horaires et les astreintes, c'est assez particulier. Cela ne convient pas à tout le monde.
Salut,

oui c'est vrai, il y a des collègues à qui cela plait, par rapport à ce que j'ai pu observer :

- à la base ils ont une autre activité à côté qui les passionne
- ils sont zen et ils réussissent à prendre sur eux

il faut accepter la hiérarchie implicite et ne pas trop discuter. Celles où j'ai été, il y avait à tout casser 2 h de travail dans la journée, dimensionnement des équipes de type armée mexicaine (dont les effectifs peuvent être double avec le modèle copernic et les 7 / 7), pas mal de rapport à réaliser, car il faut valoriser et communiquer sur la moindre action. Au niveau relationnel, des paniers de crabes, avec des guerres relationnelles sur plusieurs années, qui peuvent se transformer en guerre des clans ...

Après toutes les exploits ne sont pas identiques.


Stochastique a écrit :
27 juin 2020 12:22
Même sentiment également. Dans mon service de développement, c'est beaucoup plus sympathique que dans mon ancien service d'exploitation. Les nouveaux sont bien accueillis et bien formés. Ce ne sont pas des parias, comme j'ai pu le ressentir en exploitation (surtout les Contrôleurs, qui étaient encore plus mis à l'écart, sachant que 90% du service était constitué d'Inspecteurs PSE)
oui c'est sûr qu'en tant que contrôleur ça peut être encore plus compliqué, le grade et l'ancienneté joue, l'impression que j'ai, c'est que certains ont leur périmètre, les tâches qu'ils affectionnent. Un nouveau, qui plus est prog, doit récupérer les trucs que personne ne veut faire, genre les tâches redondantes. Après c'est pas une règle, c'est ce que j'ai pu observer. Ca se voit dès l'installation au poste, sur un truc anodin, le nouveau récupère souvent le poste pourri, positionné derrière une porte et dont personne ne veut. Perso ça a été un point de contentieux, on m'a installé derrière une porte, à 1 m d'une cafetière électrique (je suis pas sûr que ça soit legit d'avoir une cafetière électrique dans un bureau ... ). Mais bon, j'ai demandé à ce qu'ils déplacent la cafetière, elle faisait un bruit de fou et normal, ils venaient préparer leur café derrière ma tête ... rien à faire .... elle était là avant moi :|
Stochastique a écrit :
27 juin 2020 12:22
Dans mon service de développement, le métier est bien plus intéressant, très prenant avec pas mal de challenges. En plus j'ai eu la chance de commencer un projet du début jusqu'à sa livraison et la correction des quelques bugs finaux. Les Inspecteurs et les Contrôleurs s'entendent très bien (la plupart du temps on ne sait même pas qui est quoi d'ailleurs tellement c'est mélangé). L'ambiance est vraiment très positive. On se fait même des restau le midi ou parfois quelques bières le soir, entre collègues. Le jour et la nuit avec mon ancien service où je comptais les minutes pour rentrer chez moi.

C'est ce qui m'a motivé à passer le concours d'Inspecteur Analyste cette année et la qualification de PSE-CRA (j'ai eu l'écrit mais j'ai raté l'oral de peu en 2018. Je retente en janvier 2021. :) ), afin de rester en développement / analyse / conception.

Par contre attention, chaque service est différent. Je connaissais un autre Contrôleur Programmeur de ma promotion, également affecté dans un autre PTS, qui avait été très bien reçu, bien formé, avec apparemment une équipe très sympathique. Comme quoi, c'est surtout le facteur humain qui fait la différence. :)

PTS = Pôle Technique Système
Ne pas oublier de donner la signification des acronymes internes. :wink:

C'est bien dans de genre de service que j'ai bossé 1 an.
Pareil, même expérience en dev, le boulot est prenant, projet mené du début à la fin, c'est satisfaisant d'arriver à le mener à bien et de participer à toutes les étapes de son cycle de vie.

Michel69
Messages : 4
Inscription : 02 juin 2019 15:57

Re: Quotidien du PSE

Message par Michel69 »

Pour ma part j'ai été bien content de changer en cours de route, j'ai ensuite bossé dans une équipe de dev, les horaires étaient variables, un plage obligatoire de 9 h 30 ou 9 h 45 à 11 h 45 puis de 14 h à 16 h, sinon on pouvait arriver au bureau au plus tôt à 7h et partir au plus tard à 19 h. Les missions étaient très très très intéressantes (j'appuie sur le très), de la conception, de la recherche avec des responsabilités et des problématiques qui s'apparentaient à des jeux de piste. Il y a des problèmes qui sont exposés et il fallait les résoudre, apporter des solutions. J'ai pas mal appris côté développement, découvert de nouvelles technos. La hiérarchie ainsi que les collègues étaient tops, le boulot est apprécié, c'était valorisant et intéressant. Après j'étais en mode projet, le développement peut être super prenant.
A ce moment là vous etiez PSE c'est cela ?

J'aimerais du coup savoir si de ce fait 1 region = 1 service ou s'il y peut y avoir plusieurs services dans la meme region ?
Aussi comment sait on les differents services que propose chaque region (developpement,exploitation systeme ou applicative), c'est annoncé à un moment ou il faut effectuer ses propres recherches ?
PTS = Pôle Technique Système
Ne pas oublier de donner la signification des acronymes internes. :wink:
N'etant encore qu'etudiant je ne sais pas trop ce que c'est mais oui, c'est mieux quand c'est preciser haha :lol:

Merci pour vos reponses.

xZioupaX
Messages : 40
Inscription : 08 mars 2013 11:11

Re: Quotidien du PSE

Message par xZioupaX »

A ce moment là vous etiez PSE c'est cela ?

J'aimerais du coup savoir si de ce fait 1 region = 1 service ou s'il y peut y avoir plusieurs services dans la meme region ?
Aussi comment sait on les differents services que propose chaque region (developpement,exploitation systeme ou applicative), c'est annoncé à un moment ou il faut effectuer ses propres recherches ?
Bonjour,

oui j'étais pse.

théoriquement dans une région ou une ville, tu peux avoir plusieurs établissements, par exemple en Ile de France (Versailles, Noisiel, Montreuil, Noisy le Grand, Nemours) et dans chacun de ces établissements, il peut y avoir plusieurs services (du développement, du support infrastructure local (réseau), de l'hébergement, de la prod ... ).

Concernant les services des différents établissements, il y a des présentations qui sont effectuées par des représentants de ces établissements en salle de conférence durant l'année de scolarité, à cette occasion, ils peuvent annoncer les postes susceptibles d'être vacants. Mais en soit comme il ne s'agit pas de poste à profil, il me semble qu' en candidatant dans un département t'es susceptible d’atterrir dans n'importe quel établissement du département, exemple 93 : Noisy le Grand ou Montreuil (les candidatures au mouvement général ou de sortie d'école se feraient maintenant au département et plus à l'établissement, enfin je crois) et dans n'importe quel service de l'établissement qui aurait un poste libre correspondant à ta qualif.

Si il y a plusieurs postes libres dans l'établissement, c'est à la discrétion du responsable de l'esi, par exemple, il peut y avoir trois postes libres : un dba, un en prod et un autre en dev, le responsable de l'établissement décidera de l'affectation effective sur le poste.

Les informations sur les esi, leurs services, ce qu'on y fait sont sur l'intranet de la dgfip, tu pourras y accéder durant la scolarité.

picard9
Messages : 6
Inscription : 24 mars 2020 10:19

Re: Quotidien du PSE

Message par picard9 »

Bonjour,
Futur stagiaire IFIP PSE "externe" (vrai externe! :) , merci de toutes ces infos que vous avez partagé ..
Venant du privé, j'avais une vue assez limitée du boulot de PSE (et quelques inquiétudes): là au moins
on sait que l'on peut avoir de tout, et qu'il est possible de bouger si le boulot ne correspond pas à ses aspirations.
On se retrouve à la rentrée à Toulouse, si le Covid ne nous a pas tous isolés chez nous. :), j'espère que ce sera enrichissant!

J.

Stochastique
Modérateur
Messages : 206
Inscription : 19 avr. 2013 20:39

Re: Quotidien du PSE

Message par Stochastique »

Bienvenue. :)
** Carrière DGFiP **
> Objectif : ENA 2022
> Objectif : PSE-CRA 2021
> 2020 : Inspecteur Analyste
> 2016 : Contrôleur Programmeur
> 2015 : Agent Administratif

xZioupaX
Messages : 40
Inscription : 08 mars 2013 11:11

Re: Quotidien du PSE

Message par xZioupaX »

picard9 a écrit :
01 juil. 2020 11:35
Bonjour,
Futur stagiaire IFIP PSE "externe" (vrai externe! :) , merci de toutes ces infos que vous avez partagé ..
Venant du privé, j'avais une vue assez limitée du boulot de PSE (et quelques inquiétudes): là au moins
on sait que l'on peut avoir de tout, et qu'il est possible de bouger si le boulot ne correspond pas à ses aspirations.
On se retrouve à la rentrée à Toulouse, si le Covid ne nous a pas tous isolés chez nous. :), j'espère que ce sera enrichissant!

J.
Bonjour,

suite à une affectation, il est possible de changer de service dans un établissement si le responsable est d'accord, dans une disi (direction des services informatiques), ils peuvent même s'arranger entre responsables d'établissement pour déplacer un agent (si celui le souhaite), exemple, un agent est à Paris mais il voudrait aller à Versailles, si les deux responsables de chacune des esi le souhaite, ils peuvent déplacer l'agent à Versailles bien qu'affecté au départ à paris.

Mais ça reste à la discrétion du chef d'établissement, dans les faits, une fois affecté, on doit 2 ans de service en esi et trois ans pour un service central, avant de pouvoir faire une demande de mut.

Cordialement
Dernière modification par xZioupaX le 01 juil. 2020 14:20, modifié 3 fois.

Stochastique
Modérateur
Messages : 206
Inscription : 19 avr. 2013 20:39

Re: Quotidien du PSE

Message par Stochastique »

xZioupaX a écrit :
01 juil. 2020 12:46
picard9 a écrit :
01 juil. 2020 11:35
Bonjour,
Futur stagiaire IFIP PSE "externe" (vrai externe! :) , merci de toutes ces infos que vous avez partagé ..
Venant du privé, j'avais une vue assez limitée du boulot de PSE (et quelques inquiétudes): là au moins
on sait que l'on peut avoir de tout, et qu'il est possible de bouger si le boulot ne correspond pas à ses aspirations.
On se retrouve à la rentrée à Toulouse, si le Covid ne nous a pas tous isolés chez nous. :), j'espère que ce sera enrichissant!

J.
Bonjour,

suite à une affectation, il est possible de bouger dans un établissement si le responsable est d'accord, dans une disi (direction des services informatiques), ils peuvent même s'arranger entre responsables d'établissement pour déplacer un agent (si celui le souhaite), exemple, un agent est à Paris mais il voudrait aller à Versailles, si les deux responsables de chacune des esi le souhaite, ils peuvent déplacer l'agent à Versailles bien qu'affecté au départ à paris.

Mais ça reste à la discrétion du chef d'établissement, dans les faits, une fois affecté, on doit 2 ans de service en esi et trois ans pour un service central, avant de refaire une demande de mut.

Cordialement
Précision :
Sauf pour personnes prioritaires (rapprochement de famille...) il est possible de demander sa mutation au bout d'un an.
** Carrière DGFiP **
> Objectif : ENA 2022
> Objectif : PSE-CRA 2021
> 2020 : Inspecteur Analyste
> 2016 : Contrôleur Programmeur
> 2015 : Agent Administratif

Répondre

Revenir à « Concours Inspecteur des finances publiques programmeur système d'exploitation - PSE »